Les réparateurs du ciel

"Mais qui sont ces « réparateurs du ciel », figures hiératiques en suspension dans l’espace éclaté de ces architectures démantelées ? Que réparent-ils ou plutôt que cherchent-ils à réparer ? Si tant est qu’il reste quelque chose à restaurer dans ce chaos de matière noire éclaboussée d’or… Hassan Darsi ajoute à la série des Applications dorure une nouvelle « pièce à conviction » avec des œuvres aussi étranges que perturbantes, des peintures qui n’en sont finalement pas vraiment et n’en emprunte que l’apparence et les médiums potentiels : peinture noire et poussière d’or…"

(extrait du texte de florence renault, avril 2016)