Présentoir

"Présentoir"

1995

Présentoir et photographies format cartes postales

En 1995, Hassan Darsi est invité par l’Institut français à participer à l’exposition "Fragment d’imaginaire" qui propose une vision de Casablanca à travers 11 artistes. Il choisit d’y présenter une série de photographies anodines, prises à la volée et sans réelle préoccupation plastique. Les tirages noirs et blancs en format carte postale, dentelés sur les bords, sont tous sérigraphiés d’une même mention « Souvenir de Casablanca » et simplement installés dans un présentoir de récupération. Des artifices – le noir et blanc, la dentelure – qui transforment ces images délibérément banales en totems d’une modernité surannée, un mode de présentation – le présentoir de cartes postales usité – qui transpose la réalité de la rue dans l’espace d’exposition ; un décalage à l’échelle de la ville et d’une propension au détournement. 

(Extrait de la chronobiographie de Hassan Darsi - florence renault, 2011)